Météo-France prédit l’avenir du futur

Source le net : https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-rechauffement-climatique-meteo-france-predit-l-avenir-du-futur_region-4207210_actu.Htm

Ref 202 – 1082

Jeudi 30 juillet 2020 10:03

Réchauffement climatique : Météo France prédit l’avenir du futur

Ancenis l’été, vue de la rive gauche de la Loire.© Photo archives Presse Océan-Jean-Pascal Hamida

Météofrance.fr met à disposition de toutes et tous, un outil qui permet de se faire une idée du climat d’ici la fin du siècle. Bilan de l’évolution des normales saisonnières depuis 1900, projections en 2100, avec ou sans politique climatique… Focus sur les Pays de la Loire.

Météo France s’appuie sur les données qu’elle collecte et sur les analyses qu’elle produit depuis plusieurs dizaines d’années pour mettre de la chair autour d’une notion encore abstraite pour certaines et certains d’entre nous : le réchauffement climatique.

L’établissement public a mis au point un outil, Climat HD , qui synthétise le passé -observation des températures depuis 1900 par exemple- et simule l’avenir, le climat du futur, suivant plusieurs scenarii, avec ou sans politique climatique.

+1,5°C en 50 ans

Dans les Pays de la Loire, Météo France nous dit que le changement climatique se traduit par une hausse des températures moyennes, marquée surtout depuis les années 1980. Comme dans le reste de la France.

L’établissement public estime que sur la période 1959-2009, les moyennes des températures minimales et maximales (*) annuelles ont augmenté de 0,3 °C par décennie. De 1,5°C en 50 ans donc.

Si l’hiver et l’automne sont moins impactés par ce phénomène : +1 °C à +1,5°C en 50 ans,ce sont le printemps et l’été qui se réchauffent le plus : +1,5°C à +2 °C dans le même laps de temps. Toujours pour les minimales et les maximales.

Plus de jours au-dessus des 25 °C, moins de jours de gelées

La suite logique qui confirme cette tendance, toujours sur la même période, se mesure, selon Météo France, en journées chaudes, c’est-à-dire en jours pendant lesquels les températures maximales sont supérieures à 25 °C. Leur nombre a augmenté, pendant que celui de jours de gelées a diminué. Une dernière évolution plus sensible dans l’intérieur des terres que sur le littoral, souligne les promoteurs de l’outil climatique.

Déficit chronique en eau dans le sol

À pluie constante ou quasi ces 60 dernières années (1959-2019), l’accroissement des températures moyennes, notamment au printemps et en été, favorise les phénomènes de sécheresse et le déficit chronique en eau dans le sol, essentiellement par effet d’évaporation, précise Météo France, même si on note peu d’évolution de la fréquence et de l’intensité des sécheresses.

Stabiliser le réchauffement d’ici 2100 en s’attaquant au CO2

Climat HD montre que dans les Pays de la Loire le réchauffement annuel se poursuivra jusque dans les années 2050, quel que soit le scénario.

Seul un scénario intégrant une politique climatique visant à faire baisser les concentrations en CO2 permettrait, selon les spécialistes, de stabiliser le réchauffement. Sans cela, sans politique climatique, les ingénieurs et statisticiens de Météo France prévoient une hausse moyenne de 4 °C dans les Pays de la Loire à l’horizon 2071-2100. C’est chaud.

(*) Température la plus basse (minimale) ou la plus haute (maximale) observée au cours d’une journée

Jean-Pascal HAMIDA.   Presse-Océan  

Read Offline: