Nuages annonciateurs d’orages

Source le net : Dordogne : des “mammas” dans le ciel du Périgord (francebleu.fr)

Ref AAM : n° 261 – 12/09/2021

En marge des orages qui ont provoqué des inondations dans le Sarladais et le Bergeracois ce mercredi soir en Dordogne, le ciel s’est paré de nuages particulièrement spectaculaires aux allures de boules de coton. Il s’agit de “mammas”, un phénomène météorologique plutôt courant selon Météo France.

“Un ciel apocalyptique”, “des allures de fin du monde”, les commentaires postés ce mercredi 8 septembre sur les réseaux sociaux témoignent de l’aspect spectaculaire du phénomène. Des nuages aux allures de boules de coton ont fait leur apparition au crépuscule offrant une scène des plus étonnantes. De nombreux Périgourdins ont d’ailleurs fait part de leur surprise, face à cette scène plutôt inhabituelle

 

Un phénomène bien connu

Le phénomène est pourtant bien connu des météorologistes assure Sébastien Laflorencie, enseignant à l’Ecole nationale de météorologie Météo France de Toulouse. “Nous avons eu une situation particulièrement orageuse sur la région sud de la France et une partie ouest explique le spécialiste. Cette situation orageuse était donc accompagnée de nuages tout à fait caractéristiques des situations orageuses que l’on appelle des cumulonimbus. Ces cumulonimbus dans certains situations peuvent s’accompagner de particularités supplémentaires qu’on appelle les mammas. Certains auront peut être entendu parler du terme “mammatus” qui, effectivement, est un terme plutôt utilisé par les Anglo-Saxons. Mais au niveau de la nomenclature internationale des nuages, on va plutôt parler de mammas, sortes de protubérances qui semblent tomber des nuages.”

“Ces protubérances nous permettent de comprendre que dans la zone où elles se forment, le nuage est en train de s’effondrer, de chuter poursuit Sébastien Laflorencie. De l’air froid chute au contact d’un air beaucoup plus chaud et beaucoup plus sec situé dans les couches plus basses. Et donc, cette partie du nuage qui semble s’effondrer vers le bas au contact de cet air très chaud et très sec, s’évapore et nous offre donc ces fameuses protubérances qui sont particulièrement lisses et particulièrement belles à voir surtout”.

Annonciateur de fortes précipitations ?

“Les mammas sont associés aux cumulonimbus” précise l’enseignant en météorologie, “nuages qui sont les seuls existant sur terre à pouvoir donner des précipitations diluviennes foudre, grêle, très fortes rafales de vent. Donc, effectivement, l’observation de ces phénomènes s’accompagne généralement d’observations des phénomènes orageux.”

Ces phénomènes ne sont pas nécessairement rares en France précise Sébastien Laflorencie, “du moment où nous pouvons observer les situations orageuses et favorables à l’apparition de ces phénomènes. Que l’on soit en France ou dans n’importe quel pays. Effectivement, aux Etats-Unis, on voit régulièrement de magnifiques photographies de mammas qui pendent sous les nuages d’orage, parce que dans les Grandes Plaines, tous les ingrédients sont réunis pour avoir des situations particulièrement extrêmes. Mais en France, on peut sans aucun problème en avoir. Ce n’est pas absolument pas un phénomène rare.”

Post expires at 4:00pm on Friday November 12th, 2021