à propos prévisions …

Le site :

http://education.meteofrance.fr

a une vocation pédagogique, il est bien adapté à l’enseignement dans les écoles, collèges et lycées, et présente toutes les notions de base de la météorologie et du climat, sans faire appel à des concepts mathématiques  de niveau universitaire. Il est à recommander à deux types d’anciens météos :

–        ceux qui effectuent occasionnellement des interventions dans les établissements d’enseignement.

–        ceux qui souhaitent se ressourcer, n’ayant pas eu l’occasion de pratiquer depuis longtemps les notions de base de la météorologie (ou de se documenter sur l’évolution des connaissances).

Le site :

https://www.umr-cnrm.fr/

est le site web du Centre National de la Recherche Météorologique (CNRM), basé essentiellement sur la météopole toulousaine. Le CNRM est un organisme à double tutelle, il est à la fois l’unité de recherche de Météo-France et un laboratoire du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Sur le site web, on trouve un maximum d’information sur les recherches météorologiques et climatiques effectuées en France, avec beaucoup de liens vers les institutions extérieures à Météo-France opérant dans les mêmes domaines, en particulier vers les organismes internationaux tels que le CEPMMT (Centre Européen de Prévision Météorologique à Moyen Terme), l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) ou encore EUMETSAT (spécialisé en observation satellitaire).

L’information produite par les services météorologiques est parfois relayée sur de nombreux sites web maintenus par des particuliers ou des associations qui la rende accessible à tous, sous une forme souvent très conviviale (avec des outils de visualisation très efficaces), et parfois adaptée à certaines applications. Citons :

–        https://www.infoclimat.fr/, qui, malgré son nom, ne se limite pas au climat, mais fournit en temps réel une excellente présentation de la situation météorologique sur la France métropolitaine ainsi que de la prévision au niveau local.

–        http://www.meteociel.fr/, qui fournit les prévisions numériques en temps réel provenant d’une vaste palette de modèles provenant de divers centres météorologiques du monde entier.

Interview et vidéo d’un météo corse.

De Corse Net Info…

 

Livres : Un tour des îles passionnant avec pour guide le météorologue Jean-Paul Giorgetti

 

Rédigé par Philippe Jammes le Vendredi 31 Mai 2019 à 17:16

 

Jean-Paul Giorgetti c’est avant tout 42 ans de météorologie. De ses débuts à l’Ecole Nationale de la Météorologie à Bois d’Arcy en 1973 à sa prise de retraite à Ajaccio en 2015. Un météorologue baroudeur car tout au long de sa carrière cet émule de Le Verrier n’a eu de cesse de voyager dans les îles.

Si l’enfant de Campile se retrouve vite à la station météo d’Ajaccio, sa passion des voyages va le conduire dans bien d’autres îles : La Réunion, l’île verte (Guyane), le canal de Mozambique, les Îles du salut, Îles éparses, Kerguelen…. Un parcours professionnel mais aussi géographique, sans oublier un regard spirituel, s’enrichissant au fil de l’eau de cultures nouvelles.

Dans « Le temps des îles »*, véritable carnet de voyages, Jean-Paul Giorgetti nous fait partager sa découverte de contrées parfois très atypiques, éloignées de la civilisation avec, pour certaines, la nature, les éléments, l’air et l’eau pour seuls compagnons de route mais également sa perception des différentes us et coutumes des territoires qui l’ont choisi…


CNI l’a rencontré … au fil de l’eau, entre conférences, cours à l’université de Corte ou farniente à Ajaccio ou dans son cher village de Campile.  

* « Le temps des îles » aux éditions Alain Piazzola (distribué en librairies, FNAC, Amazon…)

Voir la vidéo de présentation

Orage “Indien” !

Source le net lien ci-dessous

https://www.ultimatepocket.com/cet-orage-est-le-plus-puissant-jamais-mesure/

En étudiant la quantité de muons, des chercheurs indiens ont pu estimer la tension électrique d’un orage survenu en 2014, dix fois supérieure à celles observées avec les moyens habituels.

1,3 milliard de <a tooltip href=”https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/physique-volt-369/” class=”tooltip-link” data-color=”purple” data-title=”Volt” data-number data-copy=”Le volt — dont le symbole est V — est l’unité légale de tension — ou de différence de potentiel — et de force électromotrice. Dans le Système international (SI), il est réputé être notamment l’un des dérivés de l’ampère. On le définit d’ailleurs ainsi&nbsp;:
V = m2.kg.s-3.A-1
Le volt doit son…” data-image=”https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/3/f/c/3fc1a4fffe_132017_volt-lignes-haute-tension.jpg” data-url=”/sciences/definitions/physique-volt-369/” data-more=”Lire la suite”>volts : c’est la tension impressionnante mesurée lors d’un
orage survenu le 1er décembre 2014 par des chercheurs indiens. À titre de comparaison, la différence de potentiel électrique entre les deux points d’un <a tooltip href=”https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/meteorologie-eclair-15208/” class=”tooltip-link” data-color=”light-green” data-title=”Éclair” data-number data-copy=”On appelle éclair, le phénomène lumineux naturel accompagné de coups de tonnerre, qui se produit au cours des orages.
Lorsque de l’électricité statique accumulée dans le ciel se décharge brusquement, les gaz de l’atmosphère sont chauffés et ionisés. Il y a
formation d’un plasma et émission…” data-image=”https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/4/3/c/43c636a1ec_125691_eclair-foudre-orage.jpg” data-url=”/planete/definitions/meteorologie-eclair-15208/” data-more=”Lire la suite”>éclair va d’habitude jusqu’à 100 millions de volts maximum. Mais alors, comment une telle tension a pu être estimée ? La plupart du temps, les éclairs sont étudiés à l’aide de <a tooltip href=”https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-ballon-14992/” class=”tooltip-link” data-color=”purple” data-title=”Ballon” data-number data-copy=”En chimie, le terme de «&nbsp;ballon&nbsp;» désigne un matériel de verrerie de laboratoire. Il s’agit d’un récipient de laboratoire de forme sphérique, à fond plat ou rond.
Chimie : un ballon pour chauffer le milieu réactionnel
Il est généralement utilisé lorsqu’il est nécessaire de chauffer…” data-image=”https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/3/f/1/3f102d44c5_76744_ballons-chimie.jpg” data-url=”/sciences/definitions/chimie-ballon-14992/” data-more=”Lire la suite”>ballons ou de
drones, ce qui limite la mesure à une partie du <a tooltip href=”https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/climatologie-nuage-14525/” class=”tooltip-link” data-color=”light-green” data-title=”Nuage” data-number data-copy=”Un nuage correspond à un amas visible de gouttelettes d’eau (et de glace) issues de la condensation et d’aérosols, en suspension dans l’atmosphère d’une planète. Sur Terre, on les retrouve principalement dans la troposphère (la couche la plus basse).
La formation des nuages
La quantité…” data-image=”https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/b/7/e/b7e2382b95_59611_mer-nuages-seblino-camptocamporg-cc-30.jpg” data-url=”/planete/definitions/climatologie-nuage-14525/” data-more=”Lire la suite”>nuage orageux.

Atmo-climat

Schiltigheim : un observatoire climat‐air‐énergie pour lutter contre la pollution dans le Grand Est

© Jean-Luc Flémal/BELPRESS/MAXPPP

Un site internet qui rassemble toutes les données sur les polluants, les gaz à effets de serre ou l’énergie consommée dans le Grand Est, doit permettre de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique.

Par M.C.Publié le 10/07/2018 à 11:00

L’État, la région Grand Est, l’ADEME et ATMO Grand Est ont lancé une plateforme de diffusion de toutes les données relatives au climat, à l’air et à l’énergie. Elle bénéficie pour la première fois, à l’échelle du Grand Est, d’un site internet intégrant des modules de téléchargement des données en open data ainsi que de visualisation cartographique, indique l’associations de surveillance de la qualité de l’air dans la région Grand Est. Cet observatoire mis en place dans le cadre de la communauté de travail autour de la transition énergétique régionale, est animé par ATMO Grand Est qui produit collecte et analyse la plupart des données.

Cet outil permettra d’évaluer très précisément les causes de la pollution et servira notamment à orienter les politiques publiques en matière d’environnement. Avec toutes ces données, les collectivités seront ainsi censées être mieux informées et devraient prendre les décisions les plus pertinentes. “Toutes les décisions prises, par exemple la mise en place d’une installation de méthanisation sur un territoire, ou d’un parc éolien, vont pouvoir être jugées à l’aune de l’évolution des consommations d’énergie possibles qu’on souhaite voir baisser, ou au contraire des consommations d’énergie renouvelables, qu’on souhaite voir augmenter. Cette évaluation là pourra être reconduite tous les ans, explique Emmanuel Rivière, directeur délégué ATMO Grand Est.

 

 

Labo climat 50 ans

50 ans de sciences du climat au laboratoire de météorologie dynamique

1968, année de toutes les révolutions… pour les sciences du climat y compris ! C’est en 68 en effet que naît le Laboratoire de météorologie dynamique, le LMD, qui fête cette année son cinquantenaire ; ce laboratoire résulte de la fusion du Laboratoire de physique de la basse atmosphère, dirigé par Paul Queney, et d’un groupe constitué par Pierre Morel, à l’époque jeune professeur physicien théoricien qui ne connaît que peu la physique de l’atmosphère.

Lire le doc