Prix AAM Patrick Brochet

Remise du Prix AAM Patrick Brochet à Valentin Vigerie

Le 16 mars 2022 à Saint -Mandé

 Depuis plus de 25 ans, l’Association des Anciens de la Météorologie (AAM, site internet http://www.anciensmeteos.info/) remet chaque année le prix AAM Patrick Brochet (du nom de son créateur qui a été président de l’AAM de 1987 à 1998, d’un montant de 1500 euros) à un élève diplômé de l’ENM sur la base d’un travail effectué au cours de sa scolarité.

Ce prix est important pour l’AAM car il permet de maintenir les liens entre les générations de météorologistes et d’assurer entre elles une continuité de connaissances et de techniques. Il est attribué par un jury de l’AAM (actuellement de 8 membres), à partir des articles rédigés par les candidats, sur des critères prenant en compte les qualités de vulgarisation, d’originalité, de style et de présentation.

Au cours de l’automne 2021, le jury, présidé par Jean Pailleux, a reçu et examiné 33 candidatures provenant d’ingénieurs sortis de l’ENM en 2021. Le niveau général des articles a été jugé de très bonne qualité. Après une première sélection de 6 candidats, le jury a finalement attribué le prix à Valentin Vigerie, maintenant affecté à Météo-France  (DIRIF/SERVICES à Saint Mandé)  pour son travail intitulé « Analyse climatologique et tendances d’évolution des aérosols urbains sur la région parisienne par mesures satellitaires », travail dont un résumé est fourni ci-dessous :

Les aérosols ont un impact important sur le climat global mais aussi localement, et en particulier en ville, sur l’environnement et la santé. À Paris, des stations de surface mesurent ces concentrations, mais les observations satellitaires offrent un réel potentiel pour le suivi spatial et temporel des aérosols en zone urbaine. Une climatologie de restitutions d’épaisseur optique des aérosols (AOD), issues des données collectées sur la région parisienne de 2006 à 2020 par les satellites défilants Terra et Aqua et géostationnaire MSG, a donc été constituée et analysée. Le cycle moyen de l’AOD est décrit à différentes échelles de temps et un signal de la ville est mis en évidence à l’échelle climatologique. Une décroissance tendancielle de l’AOD, attribuée aux politiques de réduction des émissions, est aussi détectée sur le domaine. Enfin, le rôle des conditions météorologiques locales est exploré. Elles peuvent favoriser le transport d’aérosols depuis des régions voisines pour certains épisodes de pollution enregistrés sur Paris. Elles peuvent aussi favoriser l’intensification de l’îlot de chaleur urbain en été, mettant en lumière des enjeux combinés de qualité de l’air et de stress thermique.

Le travail de Valentin Vigerie a été effectué à Toulouse, dans l’équipe VILLE du CNRM, encadré par Marine Claeys et ses collègues.

Après un exposé de Valentin Vigerie en présence des membres du CA et du jury, le prix d’un montant de 1500€ et le diplôme a été remis par la présidente de l’AAM Christine Dreveton.

Mémoire du prix 2022 auteur Valentin Vigerie